Abandonner ou reprendre un vieux projet de roman ?

Hello les copains écrivains 🙂

Note : Au moment où j’écris ces mots, j’ai encore 29 ans… pour quelques heures… c’est émouvant… demain … j’aurais franchi la barrière, j’aurais passé le cap, la frontière… C’est flippant … 😮 help !

En cette période où seuls les articles concernant le NaNo fleurissent sur la blogosphère, je vous propose un sujet qui j’espère touchera votre fibre d’auteur/autrice : que faire du fameux vieux projet de roman que l’on se traîne depuis des années ? 

On a tous un vieux projet qui traîne dans un joli carnet ou dans un dossier Word…

276719

Qu’il date de plusieurs années ou de plusieurs mois, c’est le fameux projet qu’on a laissé de côté, mais auquel on ne peut s’empêcher de penser…

Alors quoi ?

Devons nous le sortir des tiroirs et le terminer une bonne fois pour toute ? Ou au contraire, lâcher prise et tirer une croix dessus?

Je me suis posé cette question maintes fois cette année:

  • en Janvier, forte de mes résolutions
  • au printemps, saison du renouveau et de l’abandon des vieux trucs
  • en été car … ça n’avançait toujours pas
  • et maintenant en automne car hey ! je suis quelqu’un qui adore faire des états des lieux de ma vie à chaque changement de lune…

facepalm.gif

Un projet dans un piètre état

Once Upon A time… j’avais en tête une aventure mêlée de romance basée sur un univers fantastique préexistant.

C’était il y a 15 ans.

Je ne l’ai jamais terminée et cela me hante.

Je n’arrête pas de l’améliorer, de la modifier, de la remettre au gout du jour … J’ai profité du précédent NaNoWriMo pour mettre un coup de boost à l’avancement : j’ai écris des pages et des pages mais dans le désordre le plus total. Ce qui m’a tellement gonflé que je n’y ai pas retouché depuis.

stop the madness.gif

Ce projet est celui que je voudrais terminer ce mois-ci à l’occasion du NaNoWriMo 2019.

Just to be clear (oui c’est un article bilingue, c’est comme ça) : quand je dis « basée sur un univers préexistant »: je parle de fanfiction.

Et là, tout de suite, je dis STOP.

Une fanfiction au sens premier du terme est une histoire écrite par un fan. Ce n’est pas forcément un navet, ce n’est pas forcément nul et ce n’est pas forcément pervers non plus …  il y a de tout, comme dans les « vrais » genres littéraires.

Il s’agit d’une histoire se déroulant sur plusieurs années de vie des personnages, que je considère comme ma première fiction (même s’il y a eu des ébauches avant elle) et à laquelle je tient beaucoup.

Obviously, le worldbuilding était déjà prêt… Mais je me suis vraiment creusé les méninges sur l’intrigue et les personnages, les miens comme ceux du monde original.

C’est une réécriture complète d’un tome de saga fantastique bien connue, qui d’ailleurs se poursuit dans une suite et un prequel … Bref.

Tout ça pour dire que ce n’est pas parce que c’est une fanfiction que je n’ai pas bossé le truc.

Enfin, si l’aspect fanfictoire de la chose vous débecte, faites comme si je n’avais rien dit et poursuivons la réflexion globale sur le vieux projet de fiction.

Abandonner ou reprendre un vieux projet : les enjeux

>> Un challenge personnel

Le terminer serait honorer la promesse que je me suis faite il y a longtemps : donner vie à des personnages auxquels je suis attachée (ceux que j’ai inventés et ajouté au monde préexistant).

Je me suis toujours dit que je pourrais écrire de vraies histoires APRES avoir terminée celle-ci.

Je me répète un peu mais, c’est l’histoire sur laquelle j’ai le plus travaillé jusqu’à aujourd’hui, et une des premières que j’ai jamais écrites. Elle a une valeur sentimentale.

En effet, depuis des années j’apporte des détails aux personnages originaux, je leur invente un passé complexe, je m’y suis tellement attachée que … L’idée d’abandonner me révulse. L’idée de ne pas raconter cette histoire me révulse.

On m’a toujours poussée à ne pas baisser les bras, à ne pas céder face à la difficulté, à persévérer. Renoncer me paraît impossible.

Pourtant, je n’arrive pas non plus à l’écrire !

i cant even.gif

Pourquoi abandonner votre premier roman ?

C’est le titre provocateur d’un post de Mécanisme d’Histoires qui m’a sacrément posé problème…

Diantre ! Abandonner ?! moi qui garde ce tas de papier bien au chaud depuis 15 ANS ? Jamais vous m’entendez, JAMAIS !

J’y ai mis trop de pression, trop de symboles. Je me suis fixée pour objectif de terminer cette première histoire avant de passer aux écrits originaux … et peut-être que je suis bloquée justement  par peur de ce qu’il y aura après.

Bon je sais que je marche beaucoup à la psychologie inversée, ce n’est pas nouveau.

Parfois, je fais plouf plouf pour choisir entre deux options.

Deux films au ciné, deux plats, deux soirées, deux t-shirts…

Mais attention, je ne prend quasiment jamais l’objet élu par le Plouf… je prend le deuxième ! Le laissé pour compte du destin, le deuxième choix, celui qu’il faudrait en toute logique reposer en rayon…

A quoi sert de ploufer me direz-vous ? A me faire prendre une décision…

Donc, d’après cet article de Mécanismes d’Histoire , voici :

3 Raisons d’abandonner un vieux projet de roman

  1. Il est vieux

Il date d’une époque différente où le wi-fi n’existait pas et où il n’y avait que deux versions de Pokemon.

No Way ! Si si je te jure

Il ne me représente peut-être plus tant que ça ?

Les thèmes ou les enjeux de l’intrigue ne sont peut-être plus d’actualité dans ma vie,  et c’est pour ça que j’ai du mal à y adhérer vraiment aujourd’hui ?

2- Abandonner permet de faire le ménage dans sa vie d’écrivain

Commencer sur de nouvelles bases.

Recommencer à zero.

voyager-seule--mode-demploi-pour-partir-seule-et-sans-risques

J’aime cette idée. J’aime les commencements.

3- Reprendre confiance en soi et se redonner de la force

Si j’étais en échec sur ce projet depuis tant d’années, peut-être que j’arriverai à en terminer un autre sans autant de difficultés.

Mais est-ce que le fait de traîner cette histoire dans ma tête depuis tout ce temps est vraiment un échec ? Ou est-ce que c’est au contraire parce que je me complais dans cet univers, avec ces personnages, et que je n’ai pas envie de les quitter ?

Conclusion de cette partie :

Les arguments de Mécanisme D’Histoire me touchent, mais je parvient aux conclusions contraires : elle trouve que si le projet est une étape importante, cela vaut le coup de l’abandonner plutôt que se bloquer éternellement ( et bien sûr je comprends cette idée).

Mais je ne suis pas du genre à abandonner.

Never ever.

Je préfère m’acharner.

cat jump

Elle n’abandonne jamais ?!… HA !! Eh moi ? demanda alors le Bullet Journal de 2017

Eh nous alors ? demandèrent les pâtes Fimo jamais sculptées

Non mais OH! et NOUS alors?!! demandèrent les livres jamais terminés, les cahiers de dessins vaguement entamés, les aquarelles jamais étudiées, et tous ces autres trucs…

Revenons à nos moutons.

Ce passage de l’article de Mécanisme d’Histoire m’a particulièrement touché alors je le pose ici.

Certains auteurs voient leur premier texte comme une étape. Tant qu’ils ne l’ont pas terminé, ils travailleront dessus, ils n’en écriront pas d’autres. Or ce premier texte a du mal à sortir et les années passent sans qu’ils n’écrivent rien.

Mes conseils : Arrêtez de vous acharner sur ce texte !

Comme un premier amour, un premier texte peut-être porteur d’énormément de sens et d’émotion et vous bloquer dans votre processus d’écriture. Pour mieux écrire, rien de tel que d’entamer un projet moins ambitieux, dans sa longueur (une nouvelle, un compte) et dans sa charge émotionnelle. Vous entrerez dans une spirale positive et vous retrouverez le plaisir d’écrire.

Ecrivez autre chose.

Plus tard, quand vous aurez acquis de l’expérience, peut-être pourrez-vous revenir sur ce premier texte ou en faire le deuil – car il est possible que vous réalisiez que vous pouvez faire mieux que ce premier texte au final.

Mecanisme d’histoires « Quand doit-on abandonner un projet d’écriture ? »

Elle a raison sur beaucoup de choses et c’est ce qui m’a fait hésiter un moment. chargé en émotion, il l’est. chargé de symboles sur l’adolescence. Sur mes envies d’écriture.

Revenir dessus ou faire le deuil… C’est très bien dit.

Pourquoi poursuivre ce vieux projet d’écriture

Justement parce que je ne suis pas quelqu’un qui sait lâcher prise.

Au cas où A CE STADE, vous n’auriez pas encore saisi ^^

zootopia3-1024x1024

  • Parce que j’ai déjà surmonté des échecs bien plus importants dans ma vie, bien plus effrayants et bien plus tristes… et que c’est en m’acharnant que j’ai réussi. Alors c’est pas un put**n de projet de roman qui va me mettre au tapis !

De plus, je suis intimement convaincue que si j’abandonne ce texte, je n’écrirais pas autre chose pour autant.

Si j’abandonne ce projet, je vais me sentir encore plus nulle… et c’est tout.

Pensées positives : quelle satisfaction d’arriver à la fin ! Quel rêve !

Toutes ces heures de recherche, ces moodboards, ces heures à écrire seraient enfin transformées. Et je pourrais enfin les partager avec des lecteurs.

>> Motivation

  • Parce que j’ai réussi à « moderniser » ce projet pour qu’il colle mieux à ce que je suis  aujourd’hui, et que l’histoire m’intéresse toujours.

>> Motivation²

  • Parce que sans cette histoire à la con je n’en serais pas là aujourd’hui !

C’est elle qui m’a donné envie de faire des recherches sur l’écriture. Même si « ce n’est qu’une fanfiction », je voulais vraiment que le rendu soit de qualité et j’ai commencé à lire et écouter des conseils d’écriture destinés aux apprentis auteurs.

>> ❤

  • Parce qu’au fond de moi, quelque chose se rebelle, quelque chose remue lorsque j’envisage d’abandonner…

et hop !

source.gif

car je suis constituée à 75% de chat,

à 10% de toute chose sucrée,

à 5% de thé

à 5% de Netflix

et enfin, à 5% de paillettes de licorne…

Du coup, comment reprendre le vieux projet ?

Un rapide tour d’horizon sur ce qui m’attend (ce qui m’occupe déjà depuis quelques semaines au moment où j’écris ces mots :

  • Faire le point

Retrouver tous les supports sur lesquels j’ai écris (papier, documents words éparpillés, carnets etc).

  • Laisser tomber les éléments à problème

Relire et trier :  jeter ce qui ne vas plus.

Si une scène ou un événement me bloque ou pose problème pour X raisons, le dégager et trouver autre chose, sans états d’âmes !

  • Ecrire l’intrigue et la timeline

On en reparlera plus en détail mais écrire une intrigue bien propre m’aiderait certainement à y voir plus clair dans tout ce merdier.

  • Faire appel à un ami

J’ai la chance d’avoir rencontré plein d’auteur(e)s adorables qui me proposent de lire mes textes et de m’apporter leur regard extérieur ….et moi je flippe en me disant « ah non ah non ce n’est pas prêt!! » L’impression d’aller à l’école en chausson … Il faut que cela cesse.

  • Se donner des objectifs simples…

… au lieu de se mettre la pression. En terme de longueur du texte, en terme de qualité, en terme de signification globale …

Conclusion : même si c’est tentant, je n’abandonne pas (encore)

giphy (3)
generation Never Ending Story

Désolée pour cet article cahotique… c’était fun 😀

Je vous jure ça fait 10 fois que j’édite cet article : plus j’y touche et plus c’est le bordel ^^ (comme tout ce que j’écris? Noooon)

Cette réflexion m’a permis de mieux comprendre ce qui me retenait et pourquoi j’avais du mal à avancer sur ce texte. J’espère qu’elle pourra vous apporter un semblant d’éclairage de votre côté de l’écran 🙂

Avez-vous une expérience similaire avec l’un de vos projets de romans ?

Le Mot de la Fin :

Quidam

blue feather Nox

 


9 réflexions sur “Abandonner ou reprendre un vieux projet de roman ?

  1. C’est très intéressant ton article ! (Je crois que Le Bazar de l’imaginaire avait aussi abordé le sujet, je ne suis plus sûre).
    Je comprends bien ce que tu ressens parce que moi aussi, j’avais eu une grandiose idée de roman il y a 15 ans, une super saga de fantasy en 3 tomes, sur laquelle j’ai écrit des kilomètres de notes et d’idées… Sauf qu’au bout d’un moment, je ne savais plus quoi en faire. Je me traînais de plus en plus cette histoire comme un boulet, quelque chose que je devais faire « pour l’honneur », pour rendre justices à ces idées que j’aimais, mais sans savoir comment m’y prendre.
    J’y ai aussi consacré un NaNo en 2016, et ça avait été un peu un carnage, je ne savais pas où j’allais, j’ai changé l’histoire en cours de route, bref, pas top.
    Et puis en fait je me suis rendue compte d’à quel point cette histoire avait mal vieilli. J’avais un univers sympa et j’aimais bien mes personnages mais ils manquaient beaucoup de profondeur et surtout, ils étaient très passifs. Il n’y avait pas vraiment d’intrigue, mes héros subissaient les événements avec plus ou moins de bonne grâce et basta. Donc j’ai fini par faire une croix dessus. (D’ailleurs, j’ai aussi plus récemment abandonné une fanfiction à 3 chapitres de la fin parce que je l’avais construite un peu n’importe comment et je n’étais plus du tout motivée par l’histoire. Pourtant à la base je déteste abandonner un projet !).

    Mais ce qui m’a poussée à renoncer à ces deux histoires, c’est surtout que j’ai envie d’écrire autre chose. Je sais qu’il y a trop peu d’éléments intéressants dans mon vieux roman pour mériter que je passe des mois à le retravailler pour en faire quelque chose de potable, alors que ce serait beaucoup plus motivant de commencer un nouveau projet, dans l’un des nombreux univers qui me font de l’oeil, en concevant dès le départ une intrigue solide et cohérente.

    Du coup, je suis très admirative que tu aies choisi de vraiment retravailler ton histoire, et surtout réussi à le faire ! Si elle continue à te tenir autant à coeur, c’est sûrement parce qu’elle a quelque chose de vraiment précieux. Dans tous les cas, il faut écouter son instinct 🙂 Alors bon courage !

    (et pardon pour le commentaire interminable)

    J'aime

  2. C’est marrant parce que c’est un vieux roman qui trainait dans mes tiroirs (2002 ^^) qui m’a poussée à me lancer dans le Nano 😉
    C’est une histoire que j’ai commencé comme FF dans l’univers de Star Wars. Je l’ai arrêtée à peu près en plein milieu pour la re-écrire sans l’univers SW (qui apportait peu) et avoir ainsi un univers original (pour être publiée !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ^^). Puis pareil j’ai arrêté au milieu parce que je trouvais que mon style avait changé, et j’ai refait une V2, puis une V3, puis j »ai eu la chance d’avoir un beta-lecteur qui m’a fait des remarques très pertinentes, donc j’ai fait une V4 (pas vraiment une réécriture totale, j’ai gardé grosso modo la même intrigue mais j’ai retravaillé des chapitres ^^).
    Ca a trainé, trainé… et j’ai profité du Nano 2017 pour un coup de boost et terminer ça. Bon, au prix d’un léger bâclage de la fin, j’avoue (en ellipsant carrément les passages sur lesquels j’hésitais à écrire ^^).
    Alors voilà, c’était moche, mais c’était fini, et ça me tenait à coeur. Pour me permettre de mieux repartir 🙂 (pour ça que je suis repartie sur une sorte de …. suite, alors que j’avais dit jamais ^^).

    Bref c’est vraiment propre à chacun. C’est vrai que passer à autre chose peut faire du bien. Après je pense qu’il faut aussi ne pas hésiter à avoir un autre projet en parallèle (mais qui peut aussi faire qu’on n’avance plus vraiment…) pour écrire autre chose. De courtes nouvelles (dans l’univers qu’on cherche à terminer), ça peut être chouette aussi, pour dire « j’ai fini » ^^

    Mais difficile de ne pas se mettre de pression. Comme tout ce qu’on contrôle un minimum, on a envie de faire au mieux, on a l’impression que ce n’est jamais assez bien… on est bien formaté par la société, faut croire ^^

    Bon courage, je te souhaite de réussir à terminer ton projet, un jour 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Ton retour d’expérience est super intéressant! Pour moi, tant que tu arrives vraiment à travailler dessus, c’est à dire ne pas passer des heures devant à relire sans rien apporter de nouveau parce que tu ne sais pas quoi apporter, le projet ne doit pas être abandonné parce qu’il n’est pas « vieux ». Il est seulement un travail toujours en cours. La question que je me pose, à te lire, c’est qu’est-ce qui aujourd’hui te bloque dans le fait de le confronter au public? Pourquoi est-ce que tu ne l’envoies pas à un éditeur ou tu ne le publies pas sur ton blog?
    Je crois qu’on n’est que rarement pleinement satisfait de ce qu’on écrit et que parfois il faut savoir se dire qu’il faut faire passer son projet d’écriture à l’étape d’après, quitte à revenir ensuite à l’écriture en fonction des retours qu’on aura.
    Ton article fait écho à deux projets chez moi. Le premier est un roman type heroic fantasy que j’avais écrit, mais pas conclu, au collège/lycée et qui a disparu avec la carte mère de mon premier ordinateur. Il me reste les premiers feuillets imprimés, les notes sur la langue que j’avais inventé et les cartes historiques qui me permettaient de repérer dans l’histoire que j’avais écrite. Tous ces vestiges sont là, juste à côté de moi dans une pochette en cuir que mon grand-père m’avait offert à ce moment là. Fréquemment, je me demande si je ne m’y remettrais pas, si je ne reprendrais pas les premiers feuillets pour leur réécrire une suite. Mais j’ai vraiment l’impression que ça ne me représenterait plus, alors je les garde par nostalgie.
    Le second est un roman que j’ai terminé il y a maintenant quatre ans je crois. C’est une fiction qui mêle univers réaliste, sujets de société, fable et humour britannique. Enfin c’est ce dont j’essaye de me convaincre! J’ai envoyé ce manuscrit à quelques éditeurs, sans retour. Et très honnêtement, je sais que dans l’état il n’est pas publiable. Mais contrairement à toi, je suis incapable de retravailler dessus, de faire évoluer mon texte, parce que je l’aime comme ça. Je me dis qu’avoir des retours de professionnels m’aiderait à le faire évoluer, mais pour le moment je n’en ai pas eu. Et comme je comprends cette vieille peur de l’écolier qui va avoir une mauvaise note quand tu attends des retours!
    Comme toi, je n’ai pas du tout envie de l’abandonner, et je comprends ton attachement à ton premier projet! Tant que tu arrives à travailler dessus, à mon sens, la question ne l’abandonner ne doit pas te tarauder. Je pense qu’il faut surtout que tu oses le soumettre à la critique (et je sais à quel point c’est dur!)
    Je te souhaite de parvenir à mener à bout ce premier projet et bien d’autres par la suite!

    J'aime

  4. Joyeux anniversaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaire 😀 Et sinon, ne pourrais-tu pas envisager cette histoire comme un brouillon géant grace auquel tu as acquis d’autres connaissances, les bases un peu étranges d’autre chose?

    J'aime

  5. Joyeux anniversaire en retard 🙂
    Et merci pour ton article, non seulement il n’est PAS bordélique car même avec les petites blagues, les gif et les anecdotes, je trouve que tes idées se déroulent sans problème. Mais en plus, il est très motivant et inspirant ; alors oui, tu l’as écrit pour faire le bilan avec toi-même mais je peux te dire que lire ça, ça ferait remettre n’importe qui en question ^^ (j’aime me remettre en question mais parfois je ne capte des choses que grâce au vécu des autres, parce que bon, trop rester dans ma tour d’ivoire, l’air finit par manquer de fraîcheur haha)
    Et pour répondre à ta question en fin d’article, mon projet Apprenty n’est pas si vieux (il date de 2018) mais je sens pas mal de difficulté à agencer le tout (clairement, je ne sais pas dans quelles directions je vais donc mes perso font littéralement rien), alors peut-être que je vais tester d’écrire quelque chose de plus court… au moins pour avoir la satisfaction de finir quelque chose et me donner un coup de boost héhé

    Aimé par 1 personne

    1. Salut et merci pour ce message qui fait très plaisir à lire 🙂
      Je comprends tout à fait ce que tu décris par « mes personnages ne font rien », ça m’arrive aussi quand je suis un peu perdue dans l’intrigue… Je prépare justement un prochains articles sur le sujet, j’espère que ça t’apportera quelques éléments de réponse 🙂
      En attendant, très bonne idée d’écrire plus court/ sur un autre sujet / pour se rebooster 😉 Tu me diras si ça fonctionne !
      a bientôt

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s